Comment éviter le piège de la procrastination ?

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un sujet qui fâche : la procrastination.

Je sais que c’est pas un sujet très agréable mais c’est nécessaire de l’aborder car c’est un point clé dans le quotidien et encore plus dans le quotidien d’un entrepreneur ou d’une entrepreneure.

C’est quoi la procrastination ?

Si on prend la définition du Larousse c’est la tendance à ajourner, à remettre systématiquement au lendemain.

Et concrètement ça ressemble à quoi ?
On a tous déjà vécu ces moments où on se fait piéger par des épisodes de séries Netflix au lieu de préparer notre prochain contenu ou de travailler sur notre offre.

Ou alors subitement on a envie de tout faire sauf de s’y mettre : aller grignoter quelque chose, sortir faire une course ou même faire le ménage ! Tout sauf ce sur quoi on devrait travailler !

Je sais qu’on peut se sentir coupable dans ces moments-là, et parfois même s’en vouloir.

Alors déjà rassurez-vous car ça arrive à tout le monde même si parfois on ne s’en rend pas compte.

Il existe 2 sortes de procrastination

1er type de procrastination : la procrastination passive

La procrastination passive, c’est celle qui est la plus connue. C’est l’exemple que je vous donnais avec Netflix : en gros au lieu de faire ce qui était prévu, vous ne faîtes rien ou alors vous faîtes des activités qui n’ont absolument rien à voir avec la tâche que vous savez que vous devriez faire : regarder une série, scroller sur les réseaux sociaux, grignoter, etc…

2ème type de procrastination : la procrastination active

Au contraire, la procrastination active est beaucoup plus discrète, voire carrément sournoise !

Dans le cas de la procrastination active, vous travaillez quand même et même vous faîtes plein de choses. Mais on va pas se mentir hein ?
En fait au fonds de vous, si on vous vous posez vraiment la question, vous savez très bien que vous faîtes tout sauf ce que vous devriez faire faire !

Pour vous donner un exemple, lorsque je me suis formée au coaching au tout début, avant d’avoir mes premiers clients, j’ai travaillé sur le contenu de mon contrat, sur comment j’allais faire payer en ligne bref sur tout plein de sujets utiles !
Sauf qu’à ce moment-là, ce que j’évitais de faire c’était ce qui pourtant était essentiel de faire : aller trouver des clients. J’aurai très bien pu trouver des solutions au fil de l’eau pour ces éléments administratifs une fois mon premier client trouvé. 

Quelle est la première chose à faire pour dépasser la procrastination ?

1 - Savoir la repérer

Et comment on fait ça ?

Posez-vous déjà la question suivante : généralement, quand vous savez que vous êtes en train de procrastiner, vous faîtes quoi ? Est-ce que vous regardez une série, est-ce que vous mangez, est-ce que vous sortez avec des amis… bref c’est selon vos propres modes de fonctionnement. Apprenez à repérer les réflexes que vous avez lorsque vous procrastinez. 

Car bien souvent, nous entrons dans un mode de pilotage automatique et la même situation se répète. Si vous savez repérer ces réflexes, vous avez déjà de bonnes clés en main pour éviter de vous laisser piéger.

Et pour la procrastination active ? Vous pouvez aussi vous poser la même question. Est-ce que vous avez tendance à faire certains types de tâches plus facilement que d’autres lorsque vous percevez au fonds de vous que vous ne faîtes pas vraiment ce qu’il faut. 

Et ce qui va aussi vous aider, c’est de vous poser la question régulièrement, et de façon honnête : c’est quoi mon objectif et est-ce que ce que je fais en ce moment contribue ou non à cet objectif ?

2 - Se demander ce qui se cache derrière la procrastination ?

Lorsque vous avez repéré que vous êtes en train de procrastiner, vous pouvez vous demander ce qui se cache derrière.

Majoritairement ce sont trois cas de figure possibles :

  • vous êtes devant une tâche que vous n’aimez vraiment pas faire
  • vous êtes devant quelque chose qui manque de clarté
  • vous êtes devant quelque chose qui vous fait peur

3 - les 1ères pistes selon les 3 cas

Si vous êtes dans le premier cas et que vous procrastinez devant quelque chose que vous n’aimez pas faire, vous pouvez vous demander déjà si oui ou non, vous devez le faire.
Ensuite vous pouvez aussi vous demander si ce n’est pas quelque chose que vous pourriez faire autrement ou déléguer. 

Si vous êtes devant quelque chose qui manque de clarté ou quelque chose qui vous fait peur, et bien il est peut-être nécessaire de prendre du temps pour éclaircir la situation ou la peur qui se joue derrière. Et ainsi de pouvoir mettre en place un plan d’attaque pour vous en occuper.
Et si vous sentez que vous avez besoin d’aide, alors vous pouvez faire appel à de l’aide extérieur par exemple à un.e coach ou à un.e thérapeuthe par exemple.

En conclusion, pour éviter le piège de la procrastination, apprenez d’abord à repérer le schéma qui se joue de façon automatique. Ensuite, posez-vous la question du cas de figure dans lequel vous êtes afin de trouver la meilleure façon de pouvoir éviter le piège.

Pour aller plus loin, clarifier votre situation, débloquer les freins et les peurs qui vous empêchent d’être à votre pleine puissance, et accélérer votre business, je vous invite à découvrir mon accompagnement privé de coaching

Guide et épisode privé de podcast booster d'énergie pour booster la productivité

Télécharger gratuitement

20 astuces et conseils pour booster son énergie et gagner en productivité

L'épisode de podcast privé
+ le guide complet

>
Retour haut de page