Christelle Lachambre

"J'aide les gentils à réussir !"

Bonjour et bienvenue sur le site !

Coaching, accompagner sur le chemin
Coach humaniste
Coach PNListe
Orientée actions
conseil, orienter en marketing digital ou en transformation digitale
Marketing digital
Transformation digitale
artiste aquarelliste

Aquarelliste

Mes valeurs

Constructivité

La volonté d’aller de l’avant, de retirer un apprentissage, et donc du positif de chaque évènement pour s’adapter et évoluer.

Intuition, ingéniosite et sensibilité pour trouver de nouvelles voies de progrès et d’épanouissement.

Ouverture d’esprit, recherche de sens, apprentissage permanent pour ne pas se reposer sur ses acquis et continuer de grandir.

Valeur autonomie : shift happens

Autonomie

Je crois à la liberté de penser et d’agir dans la limite du respect de celle des autres. 

Pour moi le courage, la détermination et le sens des responsabilités vont de pair pour vivre cette liberté comme un être humain accompli.

Valeur bienveillance. I believe in you. Bellieve in yourself ! Be positive. Quote from Mike Holmes

Bienveillance

Pour moi, l’honnêteté, la non-violence et le respect mutuel sont des conditions sine qua non pour construire les bases d’une relation constructive de confiance. 
Je m’y engage dans la relation et réciproquement je ne coach que des client(e)s qui respectent également ces engagements.

L’écoute active et bienveillante, l’authenticité et la discrétion viennent étayer le respect de cette relation de confiance dans mon coaching.

C’est cette même volonté d’avancer et d’évoluer que je retrouve chez mes client(e)s. Ils (elles) ont choisi de prendre les rênes de leur vie et d’agir pour mettre en place ce qui leur tient à coeur. Et parce que je les respecte dans cette intention je marche à leur côté pour les y accompagner. Car je suis partenaire de mes client(e)s : je les choisis et ils(elles) me choisissent dans une dynamique de confiance. 

 

"J'aide les gentils à réussir",
qu'est-ce que ça veut dire ?

Qui sont les gentils dont je parle ?

Le terme « gentil » peut avoir des significations différentes selon chacun. Il peut même prendre une connotation péjorative parfois « Je n’aime pas dire du mal des gens, mais effectivement, elle est gentille ».

Alors commençons par le commencement, je vous explique ce que j’entends par gentil personnellement.

Les gentils ce sont ceux qui privilégient le beau, le bon ou l'utile dans le monde, des personnes engagées au service de l'éthique, du mieux-être, du respect de l'autre et de l'environnement.

la gentillesse "what good shall I do this day ?"
philosophie de vie la constructivité

Ma philosophie de vie : la constructivité

Je pense que nous pouvons vivre dans un monde meilleur si nous apportons plus de poids et faisons plus de place au positif qu’au négatif.

Je ne dis pas ça parce que je n’ai vécu que des moments de bonheur et d’innocence dans ma vie. Petite j’étais une élève isolée, rejetée et humiliée par mes camarades. Adolescente un meurtre violent a touché ma famille. Adulte, j’ai vécu dépression et burn-out, j’ai été victime et aussi témoin d’agressions.

Et de ces évènements difficiles un sentiment s’est épanoui en une conviction puissante au fil des années. J’aurais pu choisir d’en vouloir à ceux qui commettent des actes d’humiliation ou de violence. J’aurai pu aussi choisir de me battre contre le harcèlement scolaire ou contre les criminels.

J’ai fait un choix différent :

Je choisis de ne pas me « battre contre quelque chose » mais plutôt de « faire avancer son contraire ». J'utilise cette force pour construire.

Je veux  donner plus d’ampleur, plus de force et plus de place à la gentillesse. Donner du pouvoir aux gentils c’est s’assurer d’évoluer dans une direction qui a du sens à mes yeux.

Accompagner la réussite de la gentillesse et de ceux qui la démontrent, c’est pouvoir donner des modèles de représentations constructifs et non destructifs pour les nouvelles générations. Et c’est aussi leur donner des modèles qu’ils auront envie de suivre, et qui entraînent en effet boule de neige un mouvement vertueux vers une société meilleure.

Mon parcours

Une première partie de vie en pilotage automatique

Expérience en marketing digital, UX-UI, produits digitaux, transformation digitale, management

Etudiante, j’ai choisi par défaut la voie qui m’ouvrait le plus de portes. Je me suis ensuite dirigée dans mes différents postes au gré de rencontres et d’opportunités sans avoir un plan précis. Lors des bilans annuels en entreprise la question de mon objectif à 3 ans me mettait toujours mal à l’aise.

Au fil des années j’ai acquis de l’expérience dans le marketing digital, l’expérience utilisateur et la conception d’interfaces (UX-UI) webs, mobiles ou conversationnelles (chatbots) et la transformation digitale.

Un jour mon manager m’a proposé de laisser de côté la voie de l’expertise que je suivais par défaut pour tenter un parcours différent : celui de manager. J’ai suivi cette voie pendant plusieurs années .

J’ai adoré accompagner des personnes à s’épanouir individuellement, assister à leur évolution personnelle, à leur prise de confiance et les voir former collectivement une équipe motivée, dynamique et solidaire.

Au fil des années j’avais à cœur d’être une bonne manager pour accompagner mes équipes. Aussi j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel à travers lectures, conférences, vidéos et formations.

Pour en savoir plus sur mes expériences professionnelles, vous pouvez consulter mon profil LinkedIn

Expérience en marketing digital et management
remise en question

Burn-out ou brown-out, la remise en question profonde de ce que je souhaitais faire

En début de carrière j’ai vécu un burnout. Je n’ai pas eu l’arrêt physique, mon corps arrivait à suivre, mais j’ai subi de profonds changements psychologiques. J’étais en dépression sans vouloir l’admettre : je n’ai posé les mots de que plusieurs années plus tard.

Au bout de plusieurs années de management, je me sentais tiraillée, étriquée, peut-être pas tout à fait à ma place mais sans trop comprendre pourquoi. Je commençais à ressentir certains signaux d’alarme et je n’avais pas envie de retomber dans un burn-out ou brown-out : j’étais déterminée à agir.

Je me suis posée la question de savoir comment éviter de répéter encore le même schéma.

J’ai pris conscience que je me laissais entraîner par les opportunités ou les attentes du cadre social ou familial et que j’étais « la bonne élève », la « bonne employée », mais que je n’avais pas d’objectif ni de vision propre : j’ai ouvert les yeux sur mon pilotage automatique.

La remise en question : trouver du sens dans ma vie professionnelle

Repartir sur des bases saines : ma rencontre avec le coaching

C’est à ce moment-là que j’ai découvert le coaching. J’ai ressenti le besoin d’être accompagnée pour clarifier mes pensées et agir. Lors de ce premier coaching, assez rapide, j’ai pris la décision de quitter le travail dans lequel j’exerçais.

J’ai ensuite commencé un deuxième coaching plus long où j’ai entrepris un cheminement personnel profond pour mieux me connaître, comprendre pourquoi j’avais mal vécu ces deux moments professionnels, comprendre mon fonctionnement et mes motivations profondes pour pouvoir faire mes propres choix en conscience.

Repartir sur des bases saines
Le coaching comme une évidence

Le coaching comme une évidence

Le coaching comme métier était déjà présent dans un coin de ma tête mais l’accompagnement en profondeur m’a permis de baser ma décision de reconversion sur un cheminement construit, étayé par mes valeurs que je découvrais et par la mise en action d’éléments concrets de preuves.

J’ai suivi une formation de coach humaniste basée sur l’Approche Centrée sur la Personne de Carl Rogers et sur la Programmation Neuro Linguistique (PNL), pour aider d’autres personnes à déployer leurs talents, à déployer leur potentiel, à les accompagner à se révéler et à s’épanouir dans leur vie professionnelle.

Oser être qui je suis

Douance et multipotentialité

J’avais commencé depuis déjà quelques temps à avoir une curiosité intellectuelle pour la douance et à avoir envie d’accompagner des hauts potentiels en coaching.

C’est à travers mes échanges avec plusieurs personnes et en creusant le sujet par différents moyens que je prends conscience que je suis moi-même haut-potentiel ou « zèbre ». Cela me permet de remettre en perspective le sentiment permanent de décalage que j’ai eu depuis petite, de relire mon histoire de vie avec de nouvelles lunettes et me donne de nouvelles pistes pour mieux comprendre et optimiser mon fonctionnement et mes relations avec les autres.

En tirant le fil au cours des mois suivants je découvre que je suis aussi hypersensible, que j’ai également un trouble déficitaire de l’attention (TDA) et que je suis multipotentielle. C’est-à-dire que pour trouver mon propre équilibre, j’ai besoin de pratiquer et développer plusieurs activités : coaching, conseil, artiste…

Ce sont des sujets que je continue à approfondir pour accompagner d’autres personnes concernées par la douance ou d’autres neuroatypies.

Douance et multipotentialité
Retour haut de page